BAFA : Questions fréquentes

 

Bonne nouvelle ! Une fois obtenu, le BAFA est acquis pour la vie (sauf interdiction pénale ou administrative d’exercer la fonction) et n’a pas besoin d’être renouvelé.

 
img

Généralement, les organismes de formation fournissent, en plus de la convocation au stage, une liste indicative des affaires personnelles à emporter. Quoiqu’il en soit, emmenez de quoi écrire pour les temps d’apports théoriques. N’hésitez pas à emporter quelques livres de jeux, carnets de chants et déguisements, ils vous seront sûrement utiles sur place. Si vous souhaitez exprimer vos divers talents (musique, jonglerie, peinture, etc.), pensez à emporter le matériel nécessaire !

Pour les temps de mises en situation pratique (jeux extérieurs, activités manuelles, etc.), prévoyez des vêtements confortables et qui ne craignent pas d’être salis. Pour parer à toutes les situations, emportez également une tenue de sport, un k-way ainsi qu’une lampe de poche. En revanche, évitez les accessoires, bijoux, vêtements et autres objets de valeur.

 

La participation à l’ensemble des temps de travail est obligatoire. Aucune autorisation d’absence ne peut donc vous être accordée pendant le stage, excepté sur présentation d’un justificatif (convocation à un examen, décès, maladie…) et avec l’autorisation de la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale.

Important : toute absence injustifiée entraîne la non validation du stage.

 

Non, vous êtes libre de poursuivre votre approfondissement (ou qualification) avec l’organisme de votre choix.


Rechercher une formation
 

À l’issue de la formation générale BAFA, le directeur de la session émet un avis et une appréciation sur vos acquis au vu des objectifs propres à la session, de votre assiduité et de votre aptitude à vous intégrer dans la vie collective et à travailler en équipe.

Pour la formation générale, la décision – favorable ou non – ainsi que l’appréciation seront directement portées par l’organisme sur votre espace personnel et consultables quelques jours plus tard.

Il est désormais temps de vous lancer activement dans la recherche de votre stage pratique BAFA. Rendez-vous dans votre espace candidat pour déposer votre candidature et/ou consulter les offres d’emploi disponibles.


Rechercher un stage pratique
 

À l’issue du stage pratique BAFA, le directeur de l’accueil collectif de mineurs vous remet un certificat de stage signé dans lequel il formule une appréciation motivée sur votre aptitude à assurer les fonctions d’animateur. Dans une logique d’échange et d’accompagnement, les motivations vous seront expliquées lors d’un entretien.

Accédez alors à votre espace personnel grâce à votre identifiant et mot de passe, puis saisissez l’avis – favorable ou non – ainsi que l’appréciation du directeur de l’accueil dans l’onglet « cursus ». Transmettez ensuite par courrier l’original de votre certificat signé à la direction départementale du lieu où s’est déroulé ce stage (conservez-en une copie).

Il est désormais temps de vous inscrire à la session d’approfondissement ou de qualification de votre choix.


Rechercher une formation

À noter : tous les organismes de formation ne défendent pas les mêmes valeurs et objectifs pédagogiques, il est donc primordial de bien vous renseigner sur le projet éducatif de l’organisme avec lequel vous souhaitez vous former.

 

À l’issue du stage d’approfondissement ou de qualification BAFA, le directeur de la session émet un avis et une appréciation sur vos acquis au vu des objectifs propres à la session, de votre assiduité et de votre aptitude à vous intégrer dans la vie collective et à travailler en équipe.

Pour la session d’approfondissement ou de qualification, la décision – favorable ou non – ainsi que l’appréciation seront directement portées par l’organisme sur votre espace personnel et consultables quelques jours plus tard.

 
img

Une fois les trois étapes de la formation BAFA validées, votre dossier est automatiquement présenté au prochain jury BAFA de votre lieu de résidence. Réuni de 2 à 4 fois par an selon les départements, il délibère sur l’ensemble de votre cursus et propose que vous soyez « reçu », « ajourné » ou « refusé »

Rendez-vous dans votre espace personnel pour consulter la décision finale du jury et prendre connaissance le cas échéant des modalités pour récupérer votre diplôme.

Dès réception du diplôme, il convient de le conserver très précieusement pour toute utilisation ultérieure. En effet, aucun duplicata ne pourrait vous être délivré en cas de perte, seule une attestation de diplôme pourrait éventuellement vous être fournie.

À noter : vous ne serez considéré comme animateur diplômé BAFA qu’une fois le jury réuni et sa décision favorable rendue.

 

Si une étape du BAFA n’est pas validée « favorablement », vous pouvez la refaire. À l’issue de celle-ci, vous devrez obligatoirement demander la présentation en jury de votre dossier en cliquant sur « Demander le passage en jury » dans la partie « cursus » de votre espace personnel.

Si une ou plusieurs des étapes du BAFA n’est pas validée « favorablement » et que vous ne souhaitez pas la ou les refaire, vous pouvez demander la présentation en jury de votre dossier en cliquant sur « Demander le passage en jury » dans la partie « cursus » de votre espace personnel.

Le candidat ajourné disposera d’un délai de 1 an pour recommencer les sessions ou le stage pratique jugés insuffisants par le jury. Le candidat refusé perdra le bénéfice de l’ensemble de sa formation.

 

Lorsque l’on constate qu’on ne pourra pas terminer le cursus BAFA dans le délai maximum de 30 mois, il faut impérativement demander une dérogation au directeur départemental Jeunesse & Sports de votre lieu de résidence. Cette démarche doit être motivée, et se faire dans votre espace personnel avant l’expiration du délai.

 
img

Oui, la qualification « surveillance des baignades » doit être renouvelée tous les cinq ans pour continuer d’être valable ! Il faudra vous inscrire à une session de renouvellement auprès d’un organisme de formation habilité.

Au cours de cette session, vous devrez réussir les trois épreuves suivantes :

  • Parcourir 50 mètres de sauvetage avec un mannequin
  • Intervenir auprès d’une victime et exécuter les premiers gestes en attendant les secours
  • Nager un 200 mètres nage libre non chronométré

 

Bien qu’ils n’en aient pas l’obligation, la plupart des organisateurs rémunèrent les stagiaires BAFA qu’ils recrutent, et parfois même autant que les animateurs diplômés. D’autres, en revanche, préfèrent financer tout ou partie de la formation BAFA en compensation du travail effectué.

Vous pouvez également choisir de vous investir en tant que bénévole (aucune rémunération, ni en espèces, ni en nature mais remboursement possible de certains frais) ou en tant que volontaire (indemnité prévue et prise en charge possible des frais d’hébergement, de repas et de transport) pour un projet qui vous tient à cœur.

 
img

En tant qu’animateur occasionnel (maximum 80 jours d’exercice sur une année complète), vous pouvez être recruté dans le cadre du contrat d’engagement éducatif (CEE). Vous serez alors rémunéré sur une base journalière minimum de 2,2 fois le SMIC horaire en vigueur, soit environ 21 euros brut par jour.

Cependant, chaque organisateur est libre d’aller au delà de ce minimum. En réalité, le salaire des animateurs se situe généralement entre 25 et 40 euros brut par jour.

Parmi les critères qui influencent le plus le montant de la rémunération d’un animateur, on trouve le type d’accueil (accueil de loisirs, séjour de vacances, fixe, itinérant, linguistique, scolaire, en France, à l’étranger, etc.), les responsabilités spécifiques (Surveillant de Baignade, Assistant Sanitaire), le profil du public accueilli (mineurs en situation de handicap, jeunes en difficultés, etc.) et le nombre d’enfants encadrés. Le profil de l’animateur (animateur professionnel, animateur non professionnel, stagiaire, non-diplômé, etc.) ainsi que son ancienneté vis à vis de l’employeur peuvent également influencer le montant de sa rémunération.

À noter : en accueil de mineurs hors secteur associatif, (ex. classes découvertes, hôtels club, parc d’attractions, etc…), la rémunération des animateurs ne s’appuie pas toujours sur la convention collective de l’animation. Elle peut être basée sur le taux du SMIC horaire ou calculée selon une autre convention collective.

Quoiqu’il en soit, n’hésitez pas à vous renseigner sur les conditions de défraiement (ex: remboursement – ou non – des frais de déplacement, d’hébergement, etc.) et de rémunération avant de signer votre contrat et demandez à l’organisateur quel sera votre statut.

 
img

Le Contrat d’Engagement Éducatif (CEE), créé en mai 2006 peut être proposé à toute personne qui participe occasionnellement à des fonctions d’animation ou de direction d’un accueil collectif de mineurs. Cet accueil doit être prévu à l’occasion de vacances scolaires, de congés professionnels ou de loisirs (séjours de vacances, par exemple).

La durée de ce contrat ne peut être supérieure à 80 jours par an. Les personnels pédagogiques en accueils collectifs de mineurs doivent cependant satisfaire en matière de qualifications aux dispositions du code de l’action sociale et des familles. Le BAFA, ainsi que le BAFD font partie de ces qualifications.

Ce contrat de travail spécifique fait l’objet de mesures dérogatoires, en ce qui concerne le temps de travail, le repos du salarié et la rémunération.

Pour tout savoir sur le contrat d’engagement éducatif (bénéficiaires, contenu du contrat, durée de travail, durée du contrat, repos, rémunération, rupture de contrat), cliquez ici !

 

Tout à fait ! Les animateurs non qualifiés peuvent représenter entre 0 et 20% de l’encadrement. Sachez cependant que, dans les faits, les organisateurs de séjours recrutent majoritairement des animateurs diplômés (ou stagiaires).

L’équipe d’encadrement doit être composée à :


  • 50 % au minimum doivent être titulaires du BAFA complet ou d’un diplôme, titre ou certificat de qualification permettant d’exercer les fonctions d’animation et de direction
  • 50 % au maximum peuvent être « stagiaires » (personnes qui, dans le cadre de la préparation du BAFA ou de l’un des autres diplômes ou titres permettant d’exercer les fonctions d’animateur, effectuent un stage pratique ou une période de formation).
  • 20 % au maximum peuvent être « sans qualification ».

Les intervenants extérieurs ponctuels ne sont pas inclus dans les quotas d’encadrement.

À noter : dans le cas d’une équipe en sureffectif (lorsque les animateurs sont plus nombreux que ce que la loi le réclame), le directeur peut recruter des animateurs supplémentaires sans se soucier de leur formation. Ils n’ont donc pas l’obligation d’être titulaires du BAFA.

Pour consulter l’arrêté du 9 février 2007 – modifié par arrêté du 1er octobre 2015 - fixant les titres et diplômes permettant d’exercer les fonctions d’animation et de direction en séjours de vacances, en accueils sans hébergement et en accueils de scoutisme, cliquez ici.

 
img

Oui, d’autres titres et diplômes (fixés par arrêté) permettent d’exercer les fonctions d’animateur en accueil collectif de mineurs (ACM) et ainsi compter parmi les 50% d’animateurs diplômés. 

On y trouve des diplômes émanant de l’Éducation Nationale (BTS, DUT, licences) mais également des formations proposées par la voie « Jeunesse et Sports » qui font figure de référence (BAPAAT, BPJEPS, DEJEPS, DESJEPS). Les diplômes de l’animation peuvent également s’obtenir par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

Pour consulter l’arrêté du 9 février 2007 – modifié par arrêté du 1er octobre 2015 - fixant les titres et diplômes permettant d’exercer les fonctions d’animation et de direction en séjours de vacances, en accueils sans hébergement et en accueils de scoutisme, cliquez ici.