Pratique du canyonisme (canyoning) en ACM (Accueil Collectif de Mineurs), que dit la réglementation ? | JeSuisAnimateur.fr

Pratique du canyonisme (canyoning) en ACM (Accueil Collectif de Mineurs), que dit la réglementation ?

Où cette activité se déroule-t-elle ?

L'activité qui consiste en la descente de canyons se pratique dans un thalweg (ligne d'intersection des deux pentes latérales d'une vallée) pouvant se présenter sous forme de torrents, ruisseaux, rivières, gorges, avec ou sans présence permanente d'eau et pouvant présenter des cascades, des vasques, des biefs (portion d'un cours d'eau) et des parties subverticales.

L'activité exige une progression et des franchissements pouvant faire appel selon les cas à la marche en terrain varié, à la nage, aux sauts, aux glissades, à l'escalade, à la désescalade, à la descente en rappel et autres techniques d'évolution sur cordes.


Qui peut participer à cette activité ?

Tous les mineurs. 

  • Pour les mineurs de moins de 12 ans, l'activité se limite toutefois à certains types de canyons (cotation maximale v2 a2 EII en référence aux normes de classement technique de la fédération française de la montagne et de l'escalade).
🏊‍♂️ À noter : la pratique de cette activité est toutefois subordonnée à la fourniture du document attestant de la réussite à l'un des tests prévus à l'article 3 de l’arrêté du 25 avril 2012, réalisé sans brassière de sécurité.


Qui peut encadrer cette activité ?

Cette activité peut être encadrée par toute personne majeure spécifiquement qualifiée pour l’encadrement de cette activité (code du sport).

💡 Conditions particulières pour les accompagnateurs supplémentaires : outre l'encadrant, le groupe peut être accompagné par toute personne majeure, déclarée comme faisant partie de l'équipe pédagogique permanente de l'accueil, dont le niveau d'aptitude et de capacité est jugé « suffisant » par l'encadrant dans cette activité en vue de faciliter son bon déroulement.


Combien de participants peut-il y avoir dans un groupe ?

L'encadrant détermine le nombre de participants en fonction de la difficulté de l'itinéraire et du niveau des pratiquants.

Chaque groupe de mineurs est accompagné d'au moins deux adultes :

  • Lorsque l'encadrant est accompagné d'une personne qui ne possède pas une qualification professionnelle pour l’encadrement de cette activité, le groupe est constitué d'un maximum de 10 personnes, encadrant et accompagnateur inclus.
  • Lorsque le groupe est encadré par deux personnes qualifiées pour l’encadrement de cette activité, le groupe est constitué d'un maximum de 14 personnes, encadrants inclus.


Quelles sont les autres conditions ?

  • Le directeur (la directrice) de l'accueil communique la liste de tous les participants et leur âge à l'encadrant.
  • L'encadrant porte le projet d'activité à la connaissance du directeur (de la directrice) de l'accueil et l'informe de l'heure exacte de départ du groupe et de l'heure prévue pour le retour.
  • L'encadrant doit, préalablement à la séance : 
  1. Avoir consulté la documentation existante (par exemple : le répertoire fédéral des sites, le topoguide du site concerné, etc.).
  2. S'être informé sur les prévisions météorologiques et les réglementations locales ou particulières.
  3. Avoir pris connaissance des informations disponibles sur le débit de l'eau et sur ses variations, la présence éventuelle de mouvements d'eau importants (régulation artificielle du débit, présence de barrages) et les échappatoires.
  • Une attention particulière doit être portée aux sauts : ceux-ci seront - le cas échéant - limités en hauteur et en technicité compte tenu de la spécificité du public et des conditions de pratique.
  • Le matériel est conforme aux normes en vigueur, notamment pour la mise à disposition des équipements de protection individuelle. Les pratiquants sont munis de vêtements et d'équipements de protection, dont un casque et du matériel technique adapté.
  • L'encadrant doit être muni du matériel collectif adapté ainsi que d'un moyen de communication permettant de joindre rapidement les secours.
  • L'organisation de l'activité doit être conforme aux règles de l'art.

Pour consulter l’arrêté du 25 avril 2012 relatif à la pratique des activités physiques en accueils collectifs de mineurs, cliquez ici.

Les indispensables

 | JeSuisAnimateur.fr

Comprendre et appliquer la réglementation des ACM

Ce livre de référence recense de façon très complète tous les textes de loi s’appliquant aux ACM et vous explique la réglementation en lui donnant du sens, conseils pédagogiques à l’appui, pour faciliter sa mise en oeuvre. Le contenu est accessible et pratique, ponctué de fiches mémo. Vous pourrez y cheminer à votre rythme et approfondir des sujets en fonction de vos besoins.


E-mail de Pratique du canyonisme (canyoning) en ACM (Accueil Collectif de Mineurs), que dit la réglementation ? Partager sur mon Facebook Partager sur mon LinkedIn Partager sur mon Twitter Partager sur mon WhatsApp

Cet article vous a plu ? Pour nous permettre de continuer à financer la mise à disposition d’articles gratuits,
vous pouvez regarder une courte publicité de votre choix en cliquant sur le bouton ci-dessous.
Merci de votre soutien !

 | JeSuisAnimateur.fr

© 2022 JESUISANIMATEUR.FR