Accueillir un enfant déficient intellectuel en ACM (Accueil Collectif de Mineurs) | JeSuisAnimateur.fr

Accueillir un enfant déficient intellectuel en ACM (Accueil Collectif de Mineurs)

La déficience intellectuelle est caractérisée par une insuffisance des facultés et du niveau global d’intelligence, notamment au niveau des fonctions cognitives, du langage, de la motricité et des performances sociales. Ce type de déficience entraîne un ralentissement des acquisitions, des apprentissages et affecte les capacités d’analyse de l’enfant.


Comment cet handicap se traduit-il chez l’enfant ?

L’enfant peut éprouver des difficultés à comprendre les consignes qui lui sont données. Il a globalement un niveau de compréhension inférieur à celui des enfants de son âge : différents centres d’intérêts, pas le même genre de conversations, décalage dans l’humour, difficultés à hiérarchiser les évènements, à faire des choix, etc.

L’enfant se repère difficilement, que ce soit dans l’espace ou dans le temps et ses facultés de mémorisation sont amoindries. Du fait de ses difficultés de compréhension et de repérage, l’enfant peut être ralenti dans ses actions et dans ses échanges verbaux.


Quel est mon rôle en tant qu’animateur vis-à-vis de l’enfant ?

Lorsque vous détaillez une consigne, utilisez des phrases simples et assurez-vous que l’enfant les ait bien comprises. Lorsque vous communiquez une information au groupe dans son ensemble, n’oubliez pas de la répéter individuellement à l’enfant déficientLorsqu’un changement de lieu ou d’activité intervient, prévenez l’enfant. Expliquez-lui ce qu’il va faire et pourquoi, afin qu’il puisse se projeter / se repérer. Gardez toujours à l’esprit qu’un enfant déficient n’a pas forcément conscience du danger qui l’entoure, soyez d’autant plus vigilant.

Stimulez régulièrement l’enfant afin qu’il effectue lui-même les actes de la vie quotidienne. Même si cela peut être plus long, il vaut mieux montrer à l’enfant ce qu’il doit faire et comment le faire, plutôt que de le faire à sa place et ainsi brider son autonomie.

Dans la situation où l’enfant a le choix entre plusieurs alternatives, il est important que vous expliquiez de manière individuelle et simplifiée, les choix qui se présentent à lui et ce qu’ils impliquent. Si l’enfant ne parvient pas à prendre de décision, vous pourriez être amené à choisir à sa place, en fonction de ce qui vous paraît le plus cohérent.

En ce qui concerne l’animation :

Privilégiez les chants et les jeux où l’enfant déficient ne sera pas le seul en difficulté. Les jeux avec une grande part de chance permettent de limiter le recours à la réflexion et donc de ne pas mettre en difficulté l’enfant.


Quel est mon rôle en tant qu’animateur vis-à-vis du groupe ?

Afin d’anticiper les moqueries dont sont souvent victimes les enfants déficients, il est important que vous expliquiez au reste du groupe la nature du handicap de l’enfant et comment se comporter avec lui. Lorsque vous vous adressez au groupe dans son ensemble, restez attentif aux réactions de l’enfant en situation de handicap. Incitez-le autant que possible à participer aux discussions.


Quel est le rôle de l’équipe d’animation vis-à-vis de l’enfant ?

Toute l’équipe doit être vigilante à la sécurité de l’enfant - notamment pendant les sorties - et préserver son intégrité physique et morale.

💡 À noter : lorsque vous accueillez un enfant porteur de handicap sur votre séjour, gardez à l’esprit que chaque situation est particulière. Aussi est-il important d’écouter les parents, de noter soigneusement les consignes qu’ils donnent à l’équipe pour la vie quotidienne de leur enfant, de se faire expliquer les raisons de ces consignes pour en mesurer l’importance.

Afin d’aider et d’accompagner les organisateurs d’accueils collectifs dans leur démarche d’intégration, un guide de sensibilisation à l’accueil des enfants et des jeunes mineurs handicapés, élaboré par des associations nationales organisatrices de séjours et le ministère chargé de la jeunesse, a été édité. Il permet de repérer les actions à mettre en œuvre avant et pendant le séjour. Il présente dans la première partie, un chapitre à l’usage des formateurs, des futurs animateurs et des directeurs ; dans la seconde partie un chapitre destiné à l’usage du directeur du séjour et de son équipe avec des recommandations pour l’accueil d’enfants atteints de troubles de la santé ou de handicaps en accueil collectif de mineurs.

Télécharger le guide

Découvrez d'autres guides réalisés par des collectivités, des départements, des communes pour informer et sensibiliser à l'accueil des enfants en situation de handicap dans les structures petite enfance et en accueil collectif de mineurs (ACM).


E-mail de Accueillir un enfant déficient intellectuel en ACM (Accueil Collectif de Mineurs) Partager sur mon Facebook Partager sur mon LinkedIn Partager sur mon Twitter Partager sur mon WhatsApp

Cet article vous a plu ? Pour nous permettre de continuer à financer la mise à disposition d’articles gratuits,
vous pouvez regarder une courte publicité de votre choix en cliquant sur le bouton ci-dessous.
Merci de votre soutien !

 | JeSuisAnimateur.fr

© 2022 JESUISANIMATEUR.FR