VAE : inscription, tarifs et aides

 

Quelles sont les 4 étapes d’un parcours de VAE ?

 

1 – L’information et le conseil

 

 

Cette première étape, non obligatoire mais recommandée, vous permet d’obtenir des informations et des conseils sur votre projet de VAE. Pour cela, vous pouvez notamment vous rendre dans un centre ou une antenne relais conseil en VAE. L’entretien-conseil vous permet de mieux vous orienter dans la VAE, d’identifier la certification qui correspond le mieux à votre expérience et de vous informer sur les différentes possibilités de financement de votre VAE.

 

 

2 – La recevabilité

 

 

Cette phase obligatoire, souvent aussi appelée « livret 1 », vous permet d’être enregistré auprès du certificateur. Elle ouvre également l’accès au financement de l’accompagnement. La recevabilité est établie à partir d’un CV détaillé et de documents prouvant que l’on a l’expérience requise par la certification visée. Un livret de « preuves » de l’expérience acquise est constitué. Si la demande est acceptée, vous recevrez une notification de recevabilité qui vous autorisa à candidater devant le jury de VAE.

 

 

3 – La constitution du dossier de présentation de l’expérience

 

 

La validation se fait sur la base d’un dossier dit « livret 2 ». C’est une phase cruciale. Il s’agit ici de décrire avec précision votre parcours et de montrer que vos compétences sont en rapport avec la certification visée.

 

Pour cette étape, il est vivement recommandé de faire appel à un accompagnement VAE, une aide méthodologique d’une durée de 24 heures au maximum, afin de vous aider à constituer le dossier qui sera présenté au certificateur et le passage devant le jury. 

 

4 – Le passage devant le jury

 

 

Étape finale du parcours, le passage devant le jury peut prendre trois formes selon la certification visée : une simple présentation du dossier, une présentation du dossier avec entretien, ou une mise en situation professionnelle.

 

À l’issue de cette étape, vous obtiendrez la totalité de votre certification, une partie, ou recevrez un refus. Dans le cas d’une validation partielle, vous recevrez des préconisations pour continuer votre parcours si tel est votre souhait (en suivant une formation complémentaire, en acquérant une expérience professionnelle complémentaire, ou en effectuant un travail demandé par le jury, tel la réalisation d’un dossier complémentaire).

Au total, la durée moyenne d’un parcours de VAE est comprise entre 9 et 12 mois, au terme duquel vous obtiendrez la certification visée.

 

Combien coûte la démarche de VAE ?

img

La démarche de VAE engendre un certain nombre de coûts, notamment liés à la mise en œuvre de la procédure par le certificateur, variables selon la certification visée et l’organisme concerné (droits d’inscription, droits de présentation devant le jury, participation à un module obligatoire pour certains diplômes, etc.), et des coûts relatifs à l’accompagnement VAE délivré par un organisme prestataire comme Anim&Com consultant.

Il faut également considérer les frais annexes engendrés par la démarche (frais de reprographie, de transport, etc.). De plus, en cas de validation partielle, il faut éventuellement ajouter les coûts des modules de formation complémentaire.

 

Existe-il des aides pour financer son parcours de VAE ?

Plusieurs possibilités existent pour financer, partiellement ou intégralement, une démarche de VAE, en fonction de votre statut. Il est également possible de financer votre démarche VAE à titre individuel.

RDV sur le portail officiel de la VAE pour découvrir les dispositifs d’aides.