Sanctionner sans punir en ACM (Accueil Collectif de Mineurs) | JeSuisAnimateur.fr

Sanctionner sans punir en ACM (Accueil Collectif de Mineurs)

Quelle est la différence entre punition et sanction ?

Dans le langage courant, on a tendance Ă  considĂ©rer punition et sanction comme synonymes. Il s’agit de faire respecter le pouvoir des adultes sur les enfants en ayant recours Ă  des moyens disciplinaires pour stopper les comportements non-acceptables.

Or, il existe une diffĂ©rence entre punition et sanction car on peut envisager la discipline sous deux angles radicalement diffĂ©rents :

  • La dimension rĂ©pressive concrĂ©tise le pouvoir du plus fort (l’adulte) sur le plus faible (l’enfant) : on est alors dans le registre de la punition.
  • La dimension rĂ©paratrice est justifiĂ©e par des règles connues par tous (adultes et enfants) et acceptĂ©es par avance : on est alors dans le registre de la sanction.


Pourquoi les punitions sont-elles forcément injustes ?

Imaginons que vous surpreniez un enfant assis sur le rebord d'une fenêtre, risquant à tout moment de chuter de plusieurs mètres. Il est probable qu'en réalisant le danger qu'il court, vous ressentiez immédiatement une grande peur. Ou bien, un enfant s'amusant à peindre sur les vêtements de ses camarades, Il est probable que cette situation vous mette très en colère.

Si vous laissez vos Ă©motions - la peur et la colère - vous submerger, alors vous risquez fort de punir l'enfant « tu seras privĂ© de veillĂ©e ! » ; plutĂ´t que de le sanctionner. En faisant cela, vous rĂ©agissez non pas en fonction du comportement de l'enfant, mais en fonction des consĂ©quences de ce dernier sur vous et vos Ă©motions.

Alors, la punition sera vécue comme injuste par l'enfant puni, car elle aura été prononcée en fonction de votre ressenti, de votre humeur, de votre fatigue et de votre niveau de stress à l'instant T. Dans notre exemple, la punition prononcée n'a d'ailleurs aucun rapport direct avec le comportement de l’enfant et ne remplira donc pas de rôle éducatif.

Les punitions sont souvent vĂ©cues comme injustes par les punis car :

  • Elles ne prennent pas appui sur des règles claires et partagĂ©es (par exemple les règles de vie)
  • Elles ne s’appliquent pas de la mĂŞme manière pour chacun
  • Elles peuvent ĂŞtre disproportionnĂ©es avec la faute

Autant de raisons qui doivent vous encourager à préférer la sanction à la punition.


Comment sanctionner sans punir ?

Par opposition Ă  la punition, la sanction peut ĂŞtre dĂ©finie comme « la consĂ©quence prĂ©vue Ă  l’avance d’une infraction ou d’un non respect d’une règle ou d’une loi explicitement formulĂ©e et reconnue Â» (Jean-Pierre Carrier – Docteur en Sciences de l’Education).

Les réparations (symboliques – comme une lettre d’excuse ou matérielle – comme la réparation d’un objet cassé ou le nettoyage d’une maladresse) sont connues et adaptées au type et à la gravité de l’infraction.

Avant d’envisager de sanctionner un enfant pour une transgression, assurez-vous donc d’avoir posĂ© au prĂ©alable des règles claires et comprĂ©hensibles par tous.

La sanction revĂŞt avant tout un rĂ´le Ă©ducatif, elle s’adresse Ă  un seul individu, Ă  un instant T, en fonction de son âge et du degrĂ© de gravitĂ© de ses actesElle porte sur des actes prĂ©cis (et non pas sur des faits subjectifs). La sanction entraĂ®ne la privation de l’exercice d’un droit et est subie par le fautif. Elle peut s’accompagner de rĂ©parations. Elle vise un objectif rĂ©el – c’est-Ă -dire l’assimilation de la règle, de la loi – et doit ĂŞtre accompagnĂ©e d’une relation de suivi visant Ă  dĂ©terminer si le comportement a Ă©voluĂ©.

 "Sanctionner c'est faire preuve d'autoritĂ© en confrontant l'enfant Ă  la rĂ©alitĂ© qui l'entoure. Punir c'est faire preuve de pouvoir et de puissance, en plaçant l'enfant dans l'impuissance et la soumission."


L'échelle des sanctions en ACM (Accueils Collectifs de Mineurs)Échelle des sanctions enfants en ACM

Objectifs de la sanction Ă©ducative

Sanction Ă©ducative

  • RĂ©concilier le fautif avec lui-mĂŞme. La sanction doit ĂŞtre juste, expliquĂ©e et proportionnelle Ă  la faute.
  • Pas de parallèle systĂ©matique entre la faute et la sanction
  • RĂ©duire la culpabilitĂ© et faire savoir, au coupable, qu’il n’y aura pas d’autres reprĂ©sailles
  • Faire prendre conscience de ses actes. L’enfant et l’adolescent doivent apprendre la transgression de la loi

Sanctions : les attitudes Ă  proscrire

Sanctions Ă  proscrire vis Ă  vis des enfants

  • Menacer d’une sanction et ne jamais passer Ă  l’acte
  • Menacer d’une sanction impossible Ă  appliquer ou Ă  maintenir : il se ligue contre vous et vous surpasse, vous dĂ©passe.
  • Affronter le groupe dans son intĂ©gralitĂ© : il se ligue contre vous et vous surpasse, vous dĂ©passe.
  • Sanctionner physiquement (frapper, secouer, faire mal, privation de sommeil et de nourriture)
  • Sanctionner moralement (brimer, insulter, humilier, crier, rejeter, chantage, dĂ©ception, distinction, chouchou, souffre-douleur, surnoms, blagues ironiques)

Enfin, il est important de différencier :

  • Les sanctions individuelles
  • Les sanctions collectives
  • Les sanctions pour un petit groupe dont l’attitude est perturbante pour le reste du groupe.

E-mail de Sanctionner sans punir en ACM (Accueil Collectif de Mineurs) Partager sur mon Facebook Partager sur mon LinkedIn Partager sur mon Twitter Partager sur mon WhatsApp

Cet article vous a plu ? Pour nous permettre de continuer à financer la mise à disposition d’articles gratuits,
vous pouvez regarder une courte publicité de votre choix en cliquant sur le bouton ci-dessous.
Merci de votre soutien !

 | JeSuisAnimateur.fr

© 2022 JESUISANIMATEUR.FR