DEJEPS

img

Le DEJEPS (Diplôme d’État de la Jeunesse, de l’éducation Populaire et du Sport) est un titre de niveau III (équivalent BAC+2).

Il permet à son titulaire de concevoir, coordonner et mettre en oeuvre des projets et actions à finalité éducative dans les domaines d’activités physiques, sportives, socio-éducatives ou culturelles.

Il atteste par ailleurs de la possession des compétences professionnelles indispensables à l’exercice du métier de responsable de secteur, coordinateur de projet, entraîneur.

À noter : le DEJEPS est destiné à remplacer, à terme, le DEFA (Diplôme d’Etat relatif aux Fonctions d’Animation).

 
img

Le titulaire du DEJEPS peut intervenir sur des postes à responsabilité en qualité de coordinateur dans les associations sportives ou de jeunesse, structures de l’économie sociale et solidaire (ESS), organismes de vacances ou de tourisme, accueils de loisirs sans hébergement, équipements de proximité, bases de loisirs, centres sociaux, maisons de quartier, maisons pour tous, maisons de jeunes, établissements d’activités physiques et sportives…

Dans le secteur de l’animation, le DEJEPS peut être complété par l’unité complémentaire spécifique (UCC Direction d’un Accueil Collectif de Mineurs) et ainsi permettre à son titulaire de diriger à titre permanent un accueil collectif de mineurs (ACM).

Dans le secteur sportif, le DEJEPS permet à son titulaire d’encadrer contre rémunération les activités physiques et sportives de sa spécialité.

Le DEJEPS permet, en outre, de se présenter au concours d’éducateur territorial des activités physiques et sportives (APS) et, selon sa spécialité, au concours d’animateur territorial, ainsi qu’au concours d’animateur de la fonction publique hospitalière.

Des exemples de spécialités et métiers :

  • Responsable de secteur, animateur coordinateur, animateur socio-éducatif
  • Agent de développement, coordinateur de projets, adjoint de direction.
  • Entraîneur sportif dans une discipline pour la performance

Rechercher un emploi
 

La formation au DEJEPS est ouverte à toute personne âgée au minimum de 18 ans. Aucune condition préalable de diplôme n’est requise. En revanche, l’entrée en cursus de formation est conditionnée par la réussite à des tests de sélection organisés par chaque organisme de formation.

De plus, l’AFPS (Attestation de Formation aux Premiers Secours) ou le PSC1 ( Prévention de Secours Civiques de niveau 1) est nécessaire pour s’inscrire à la formation. Un certificat médical est exigé pour certaines mentions.

Pour pouvoir se présenter aux épreuves de sélection qui permettent d’intégrer un cursus de formation, les candidats doivent satisfaire à des exigences préalables techniques fixées par l’arrêté de chaque mention. Pour avoir des informations sur les équivalences, dispenses ou passerelles, cliquez ici.

La préparation à ce diplôme est assurée par des centres de formation publics ou privés habilités par les directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale.

 

Le DEJEPS est délivré par la voie de l’obtention des 4 unités capitalisables (2 UC transversales – 1 UC de spécialité et 1 UC de mention) constitutives du diplôme, ou par la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Le diplôme est préparé en général sur 1 an, soit par la formation initiale, soit par la voie de l’apprentissage ou par la formation continue. En formation initiale, la durée minimale en centre de formation est de 700 heures.

Transversal au sport et à la jeunesse, le DEJEPS est délivré au titre de de spécialités et de mentions :


  • La spécialité « perfectionnement sportif » avec ses 80 mentions (au 1er janv. 2013)
  • La spécialité « animation socio-éducative ou culturelle » avec ses 2 mentions

À partir d’un cadre commun (textes des diplômes, procédure d’habilitation identique pour tous), chaque organisme propose ses propres modalités pédagogiques, ses contenus et l’organisation de la formation dans le temps. Il met en place, pour chaque candidat admis à la formation, un positionnement qui consiste à le situer par rapport aux attendus du diplôme visé. Cette phase doit permettre de mettre en évidence les écarts entre les compétences ciblées par le diplôme et les acquis préalables du candidat (qualifications ou expériences antérieures) pour déboucher sur un parcours individuel de formation contractualisé entre l’organisme et le candidat.

À noter : plusieurs qualifications complémentaires (unités capitalisables complémentaires (UCC) et certificats de spécialisation (CS)) peuvent être associées à un DE JEPS et ainsi élargir les prérogatives des diplômés. Ces qualifications complémentaires attestent de compétences professionnelles complémentaires à celles certifiées par un DEJEPS.

 

Dans le secteur de l’animation :

Spécialité « Animation socio-éducative ou culturelle », mention « Animation sociale » et mention « Développement de projets, territoires et réseaux ».

Dans le secteur sportif :

Spécialité « Perfectionnement sportif », mentions : « Athlétisme et disciplines associées », « Canoë-kayak et disciplines associées en eau calme », « Concours complet d’équitation », « Concours de saut d’obstacle », « Dressage », « Escalade », « Golf »,  « Handball », « Judo-jujitsu », «Plongée subaquatique », « Rugby à XV », « Taekwondo et  disciplines associées », « Tennis », « Triathlon », « Voile », « Volley-ball » (…).

À noter : pour encadrer les activités physiques et sportives (APS) et en faire son métier, il faut être titulaire d’un diplôme ou d’une certification enregistré au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) qui garantit la compétence de son titulaire en matière de sécurité. Le DEJEPS est l’un des diplômes enregistrés au RNCP.