Bulletin de salaire

img

Jackpot, votre premier salaire vient de tomber ! Et avec lui votre première fiche de paie. Il n’est pas toujours évident de s’y retrouver entre les différents salaires : brut, de base, net imposable, net à payer… Sans parler des cotisations ! Vous ne comprenez rien à tous ces chiffres ?

Rassurez-vous : avec une bonne loupe et un peu d’entraînement, le bulletin de paie n’aura bientôt plus de secrets pour vous. JeSuisAnimateur.fr vous aide à y voir plus clair…

 

Modèle de bulletin de salaire

modele bulletin de salaire animateur

1 IDENTIFICATION DE L’EMPLOYEUR


Dénomination, adresse, SIRET, identifiant URSSAF, code d’activité.


2 IDENTIFICATION DU SALARIÉ


Nom, prénom, adresse, numéro de Sécurité Sociale.


3 QUALIFICATION DU SALARIÉ


Fonction, grade, affectation et ancienneté.


4 CONVENTION COLLECTIVE APPLICABLE


C’est LE texte de référence pour votre branche professionnelle. Pour en connaître les détails, RDV sur www.legifrance.gouv.fr.


5 NOMBRE D’HEURES TRAVAILLÉES


Nombre d’heures travaillées sur la période de paie concernée.


6 TAUX HORAIRE BRUT


En fonction des employeurs, la rémunération peut être exprimée en taux horaire, en salaire mensuel ou en salaire annuel.


7 HEURES SUPPLÉMENTAIRES


Les heures supplémentaires donnent lieu à une majoration de salaire dont le taux est fixé dans la convention collective, il doit être supérieur à 10%. En l’absence de convention, les 8 premières heures sont majorées de 25%, les suivantes de 50%.


8 PRIMES


Elles peuvent être perçues en gratification de qualités personnelles (assiduité, ponctualité, ancienneté…), en raison de conditions difficiles (responsabilité, dangerosité…) ou des primes hors-salaires (remboursement de frais, tickets restaurant…)


9 CHARGES SALARIALES


Ce sont des montants à verser obligatoirement aux organismes collecteurs afin d’assurer le maintien de vos droits. Ces cotisations couvrent le chômage, la maladie, le décès, les accidents de travail et maladies professionnelles…


10 CONGÉS PAYÉS


Vous avez le droit à deux jours et demi par mois travaillé… faites le calcul !


11 SALAIRE BRUT


C’est la base de votre rémunération, à laquelle vont se retirer toutes les retenues et cotisations sociales.


12 SALAIRE NET PERÇU


C’est la somme qui va arriver sur votre compte en banque !

 

Le salaire brut est la somme que l’employeur débourse pour votre salaire, en plus de ses cotisations patronales. De cette somme qui vous est due, vont être retirées vos cotisations de salarié (Urssaf, chômage, retraites…). Ce qui s’appelle salaire net est le salaire net à payer, c’est-à-dire la somme que vous allez percevoir.

 

Le salaire imposable (c’est-à-dire celui qui va servir au calcul de votre impôt à payer) est inférieur au salaire net à payer (celui que vous allez percevoir en euros). En effet, la CSG déductible ou l’indemnité de transport, par exemple, sont déduites du salaire net à payer et ne sont pas imposables.

 

La Contribution sociale généralisée (CSG) finance l’assurance-maladie, les prestations familiales et le fonds de solidarité vieillesse. La Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS), de son côté, a été prévue en 1996 pour résorber le déficit de la Sécurité sociale.

 

Pour faire valoir vos droits au moment de la retraite ou en cas de litige, il faudra justifier de tous vos salaires.