Lycéen, étudiant, salarié en recherche de reconversion professionnelle ou encore demandeur d’emploi, vous vous interrogez sur votre avenir professionnel et envisagez de suivre une formation qualifiante pour devenir animateur, éducateur sportif ou entraîneur dans le champ des métiers du sport et de l’animation. Riche et variée, l’offre de formation détaillée ci-dessous vous permettra un choix important parmi les diplômes professionnels du ministère des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative, du niveau V au niveau II :

  • LE BAPAAT – Niveau V (Brevet d’Aptitude Professionnelle d’Assistant Animateur Technicien)
  • LE BPJEPS – Niveau IV (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’éducation Populaire et du Sport)
  • LE DEJEPS – Niveau III (Diplôme d’État de la Jeunesse, de l’éducation Populaire et du Sport)
  • LE DESJEPS – Niveau II (Diplôme d’État Supérieur de la Jeunesse, de l’éducation Populaire et du Sport)

Tous ces diplômes sont accessibles par la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience). Des prises en charge financières existent pour les salariés (DIF, CIF), les demandeurs d’emploi, les sportifs de haut niveau ou dans le cadre des contrats aidés (CAE, contrats d’avenir…).

Cliquez ici pour télécharger le guide de l’ONISEP, il permet notamment de faire le point sur ces différents diplômes et sur les différentes spécialités / mentions existantes avec indication des références officielles.

LE BAPAAT

 

Le BAPAAT (Brevet d’Aptitude Professionnelle d’Assistant Animateur Technicien) LE BAPAAT, qu’est-ce que c’est ?

Le BAPAAT (Brevet d’Aptitude Professionnelle d’Assistant Animateur Technicien) permet à son titulaire d’encadrer, animer et accompagner des activités physiques et sportives et des activités socio-culturelles soit comme assistant, soit en situation d’autonomie limitée et contrôlée par un professionnel de qualification supérieure (BPJEPS, DEJEPS, DESJEPS).

Où exercer ses fonctions après avoir obtenu son BAPAAT ?

Le titulaire du BAPAAT peut intervenir comme salarié dans les associations sportives ou de jeunesse, des organismes de vacances ou de tourisme, accueils de loisirs sans hébergement, équipements de proximité, bases de loisirs, centres sociaux, maisons de quartier, maisons pour tous, maisons de jeunes, établissements d’activités physiques et sportives…

Le BAPAAT permet également de se présenter au concours d’adjoint d’animation ou d’opérateur des activités physiques et sportives de la fonction publique territoriale (catégorie C).

Quelles sont les conditions d’accès et comment s’inscrire au BAPAAT ?

La formation au BAPAAT est ouverte à toute personne âgée au minimum de 16 ans. Aucune condition préalable de diplôme n’est requise. En revanche, l’entrée en cursus de formation est conditionnée par la réussite à des tests de sélection organisés par chaque organisme de formation.

Enfin, sachez qu’une expérience dans l’animation est généralement appréciée. Elle permet en effet au candidat de mieux se situer et cerner les attentes du métier d’aide-animateur avant de s’engager dans la formation.

La préparation à ce diplôme est assurée par des centres de formation agréés par les directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale.

Comment se déroule la formation du BAPAAT ?

Le BAPAAT se déroule en alternance : centre de formation / lieu d’activité professionnelle. Le volume de la formation comprend 1 500 à 2 000 heures d’enseignements généraux, technologiques et professionnels.

Les formations sont organisées à partir de trois options :

  • Loisirs du jeune et de l’enfant (auprès des enfants et des jeunes, dans les centres jeunes, les maisons de quartier, les équipements de proximité…).
  • Loisirs tout public dans les sites et structures d’accueil collectif (auprès d’un public de tous âges dans les villages vacances, les stations thermales, les stations balnéaires, les offices de tourisme, les gîtes ruraux, les bases de loisirs, les parcs d’attractions…).
  • Loisirs de pleine nature (auprès d’un public de tous âges dans : les parcs naturels et toutes les structures faisant la promotion des loisirs de pleine nature).

D’autre part, les formations proposent au moins un support technique :

  • Les supports sportifs : escalade, course d’orientation, randonnée pédestre, spéléologie, bicross, vélo tout terrain, randonnée nautique, randonnée équestre, poney, jeux collectifs, roller-skating, tennis de table, tir à l’arc.
  • Les supports socioculturels : activités musicales, image et son vidéo, et image et son/radio, activités scientifiques, activités plastiques, activités d’expression corporelle, écriture-lecture, patrimoine ethnologique, jeux, activités théâtrales, activités manuelles, découverte de l’environnement…

Le BAPAAT étant un diplôme homologué, les personnes ayant acquis une expérience suffisante en lien direct avec un BAPAAT déterminé peuvent envisager son obtention par la voie de la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Comment se déroule l’examen final du BAPAAT ?

  • Une épreuve de mise en situation professionnelle s’inscrivant dans le projet d’animation du candidat.
  • Un entretien avec le jury portant sur le parcours de formation et l’expérience professionnelle du candidat et s’appuyant notamment sur son livret de formation professionnelle.

Le diplôme est délivré par le Directeur régional de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale, aux candidats qui ont réussi les épreuves de l’examen final et qui sont âgés de plus de 18 ans.

À noter : un candidat déjà titulaire du BAPAAT peut obtenir la certification d’une ou plusieurs options ou supports techniques.

LE BPJEPS

Le BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l'éducation Populaire et du Sport)LE BPJEPS, qu’est-ce que c’est ?

Le BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’éducation Populaire et du Sport) permet à son titulaire de concevoir, conduire et évaluer des projets et actions d’animation socioculturelle et/ou sportives de façon autonome dans le cadre de projets de structure. Il atteste par ailleurs de la possession des compétences professionnelles indispensables à l’exercice du métier d’animateur, de moniteur, d’éducateur sportif.

Il est délivré au titre d’une spécialité disciplinaire, pluridisciplinaire ou liée à un champ d’intervention particulier.

À noter : le BPJEPS est destiné à remplacer, à terme, le BEES (Brevet d’État d’Éducateur Sportif) 1er degré et le BEATEP (Brevet d’État d’Animateur Technicien de l’Éducation Populaire et de la jeunesse).

Où exercer ses fonctions après avoir obtenu son BPJEPS ?

Le titulaire du BPJEPS peut intervenir comme salarié dans les associations sportives ou de jeunesse, des organismes de vacances ou de tourisme, accueils de loisirs sans hébergement, équipements de proximité, bases de loisirs, centres sociaux, maisons de quartier, maisons pour tous, maisons de jeunes, établissements d’activités physiques et sportives…

Dans le secteur sportif, le BPJEPS permet à son titulaire d’encadrer contre rémunération les activités physiques et sportives de sa spécialité.

Dans le secteur de l’animation, le BPJEPS spécialité loisirs tous publics permet à son titulaire de diriger à titre permanent un accueil collectif de mineurs (ACM) ainsi que les autres spécialités si elles sont assorties d’une unité complémentaire spécifique (UCC Direction d’un Accueil Collectif de Mineurs).

Le BPJEPS permet, en outre, de se présenter au concours d’éducateur territorial des activités physiques et sportives (APS) et, selon sa spécialité, au concours d’animateur territorial, ainsi qu’au concours d’animateur de la fonction publique hospitalière.

Des exemples de spécialités et métiers :

  • Loisirs tous publics → animateur jeunesse, animateur permanent de centre de loisirs
  • Animation sociale → médiateur social, animateur de quartier, animateur pour personnes âgées
  • Activités physiques pour tous → animateur d’activités physiques, éducateur sportif plurivalent
  • Activités équestres → moniteur d’équitation, moniteur de tourisme équestre
  • Activités gymniques de la forme et de la force → professeur de fitness, éducateur en gymnastique

Quelles sont les conditions d’accès et comment s’inscrire au BPJEPS ?

La formation au BPJEPS est ouverte à toute personne âgée au minimum de 18 ans. Aucune condition préalable de diplôme n’est requise. En revanche, l’entrée en cursus de formation est conditionnée par la réussite à des tests de sélection organisés par chaque organisme de formation.

De plus, selon les spécialités, l’AFPS (Attestation de Formation aux Premiers Secours) ou le PSC1 (Prévention de Secours Civiques de niveau 1) est nécessaire pour s’inscrire à la formation. Un certificat médical est exigé pour certaines spécialités.

Pour pouvoir se présenter aux épreuves de sélection qui permettent d’intégrer un cursus de formation, les candidats doivent satisfaire à des exigences préalables techniques fixées par l’arrêté de chaque spécialité et qui concernent généralement le niveau de pratique sportive. Pour avoir des informations sur les équivalences, dispenses ou passerelles, cliquez ici.

La préparation à ce diplôme est assurée par des centres de formation publics ou privés habilités par les directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale.

Comment se déroule la formation du BPJEPS ?

Le BPJEPS est délivré par la voie de l’obtention des 10 unités capitalisables (UC) constitutives du diplôme, ou par la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Le diplôme est préparé en un an, soit par la formation initiale, soit par la voie de l’apprentissage ou par la formation continue. En formation initiale, la durée minimale en centre de formation est de 600 heures.

Transversal au sport et à la jeunesse, le BPJEPS est délivré au titre de l’une des 25 spécialités sportives ou socioculturelles existantes au 1er janvier 2013.

À partir d’un cadre commun (textes des diplômes, procédure d’habilitation identique pour tous), chaque organisme propose ses propres modalités pédagogiques, ses contenus et l’organisation de la formation dans le temps. Il met en place, pour chaque candidat admis à la formation, un positionnement qui consiste à le situer par rapport aux attendus du diplôme visé. Cette phase doit permettre de mettre en évidence les écarts entre les compétences ciblées par le diplôme et les acquis préalables du candidat (qualifications ou expériences antérieures) pour déboucher sur un parcours individuel de formation contractualisé entre l’organisme et le candidat.

À noter : plusieurs qualifications complémentaires peuvent être associées à un BPJEPS et ainsi élargir les prérogatives des diplômés. Ainsi, les unités capitalisables complémentaires (UCC) et les certificats de spécialisation (CS), qui sont des regroupements de plusieurs UCC, attestent de compétences professionnelles complémentaires à celles certifiées par un BPJEPS.

Quelles sont les spécialités et les mentions du BPJEPS ?

Dans le secteur de l’animation :

« Animation culturelle » ; « Animation sociale » ; « Éducation à l’environnement  et au développement durable », « Loisirs tous publics » ; « Techniques de l’information et de la communication ».

Dans le secteur sportif :

« Activités aquatiques et de la natation », « Activités du cyclisme », mentions  « BMX », « Cyclisme traditionnel », « VTT » ; « Activités équestres », mentions « Équitation », « Tourisme équestre », « Équitation western »,  « Équitation de tradition et de travail » ; « Activités gymniques de la forme et de la force », mentions « Forme en cours collectifs »,  « Haltères, musculation et forme sur plateau » ; « Activités nautiques », mentions « Voile », « Canoë-kayak », « Motonautisme », « Ski-nautique »,  « Engins tractés » ; « Activités physiques pour tous » ;« Activités de randonnées » ; « Activités sports collectifs », mentions « Football », « Rugby à XV », « Basketball », « Handball »,  « Volley-ball».  « Escrime » ; Golf » ; « Parachutisme » ; « Pêche de loisirs » ;

À noter : Pour encadrer les activités physiques et sportives (APS) et en faire son métier, il faut être titulaire d’un diplôme ou d’une certification enregistré au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) qui garantit la compétence de son titulaire en matière de sécurité. Le BPJEPS est l’un des diplômes enregistré au RNCP.


LE DEJEPS

Le DEJEPS (Diplôme d'État de la Jeunesse, de l'éducation Populaire et du Sport) LE DEJEPS, qu’est-ce que c’est ?

Le DEJEPS (Diplôme d’État de la Jeunesse, de l’éducation Populaire et du Sport) permet à son titulaire de concevoir, coordonner et mettre en oeuvre des projets et actions à finalité éducative dans les domaines d’activités physiques, sportives, socio-éducatives ou culturelles. Il atteste par ailleurs de la possession des compétences professionnelles indispensables à l’exercice du métier de responsable de secteur, coordinateur de projet, entraîneur.

À noter : le DEJEPS est destiné à remplacer, à terme, le DEFA (Diplôme d’Etat relatif aux Fonctions d’Animation)

Où exercer ses fonctions après avoir obtenu son DEJEPS ?

Le titulaire du DEJEPS peut intervenir sur des postes à responsabilité en qualité de coordinateur dans les associations sportives ou de jeunesse, structures de l’économie sociale et solidaire (ESS), organismes de vacances ou de tourisme, accueils de loisirs sans hébergement, équipements de proximité, bases de loisirs, centres sociaux, maisons de quartier, maisons pour tous, maisons de jeunes, établissements d’activités physiques et sportives…

Dans le secteur de l’animation,  le DEJEPS peut être complété par l’unité complémentaire spécifique (UCC Direction d’un Accueil Collectif de Mineurs) et ainsi permettre à son titulaire de diriger à titre permanent un accueil collectif de mineurs (ACM).

Dans le secteur sportif, le DEJEPS permet à son titulaire d’encadrer contre rémunération les activités physiques et sportives de sa spécialité.

Le DEJEPS permet, en outre, de se présenter au concours d’éducateur territorial des activités physiques et sportives (APS) et, selon sa spécialité, au concours d’animateur territorial, ainsi qu’au concours d’animateur de la fonction publique hospitalière.

Des exemples de spécialités et métiers :

  • Responsable de secteur, animateur coordinateur, animateur socio-éducatif
  • Agent de développement, coordinateur de projets, adjoint de direction.
  • Entraîneur sportif dans une discipline pour la performance

Quelles sont les conditions d’accès et comment s’inscrire au DEJEPS ?

La formation au DEJEPS est ouverte à toute personne âgée au minimum de 18 ans. Aucune condition préalable de diplôme n’est requise. En revanche, l’entrée en cursus de formation est conditionnée par la réussite à des tests de sélection organisés par chaque organisme de formation.

De plus, l’AFPS (Attestation de Formation aux Premiers Secours) ou le PSC1 ( Prévention de Secours Civiques de niveau 1) est nécessaire pour s’inscrire à la formation. Un certificat médical est exigé pour certaines mentions.

Pour pouvoir se présenter aux épreuves de sélection qui permettent d’intégrer un cursus de formation, les candidats doivent satisfaire à des exigences préalables techniques fixées par l’arrêté de chaque mention. Pour avoir des informations sur les équivalences, dispenses ou passerelles, cliquez ici.

La préparation à ce diplôme est assurée par des centres de formation publics ou privés habilités par les directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale.

Comment se déroule la formation du DEJEPS ?

Le DEJEPS est délivré par la voie de l’obtention des 4 unités capitalisables (2 UC transversales – 1 UC de spécialité et 1 UC de mention) constitutives du diplôme, ou par la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Le diplôme est préparé en général sur 1 an, soit par la formation initiale, soit par la voie de l’apprentissage ou par la formation continue. En formation initiale, la durée minimale en centre de formation est de 700 heures.

Transversal au sport et à la jeunesse, le DEJEPS est délivré au titre de de spécialités et de mentions :

  • La spécialité « perfectionnement sportif » avec ses 80 mentions (au 1er janv. 2013)
  • La spécialité « animation socio-éducative ou culturelle » avec ses 2 mentions

À partir d’un cadre commun (textes des diplômes, procédure d’habilitation identique pour tous), chaque organisme propose ses propres modalités pédagogiques, ses contenus et l’organisation de la formation dans le temps. Il met en place, pour chaque candidat admis à la formation, un positionnement qui consiste à le situer par rapport aux attendus du diplôme visé. Cette phase doit permettre de mettre en évidence les écarts entre les compétences ciblées par le diplôme et les acquis préalables du candidat (qualifications ou expériences antérieures) pour déboucher sur un parcours individuel de formation contractualisé entre l’organisme et le candidat.

À noter : Plusieurs qualifications complémentaires (unités capitalisables complémentaires (UCC) et certificats de spécialisation (CS)) peuvent être associées à un DE JEPS et ainsi élargir les prérogatives des diplômés. Ces qualifications complémentaires attestent de compétences professionnelles complémentaires à celles certifiées par un DE JEPS.

Quelles sont les spécialités et les mentions du DEJEPS ?

Dans le secteur de l’animation :

Spécialité « Animation socio-éducative ou culturelle », mention « Animation sociale » et mention « Développement de projets, territoires et réseaux ».

Dans le secteur sportif :

Spécialité « Perfectionnement sportif », mentions : « Athlétisme et disciplines associées », « Canoë-kayak et disciplines associées en eau calme », « Concours complet d’équitation », « Concours de saut d’obstacle », « Dressage », « Escalade », « Golf »,  « Handball », « Judo-jujitsu », «Plongée subaquatique », « Rugby à XV », « Taekwondo et  disciplines associées », « Tennis », « Triathlon », « Voile », « Volley-ball » (…).

À noter : Pour encadrer les activités physiques et sportives (APS) et en faire son métier, il faut être titulaire d’un diplôme ou d’une certification enregistré au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) qui garantit la compétence de son titulaire en matière de sécurité. Le DE JEPS est l’un des diplômes enregistré au RNCP.


LE DESJEPS

Le DESJEPS (Diplôme d'État Supérieur de la Jeunesse, de l'éducation Populaire et du Sport)LE DESJEPS, qu’est-ce que c’est ?

Le DESJEPS (Diplôme d’État Supérieur de la Jeunesse, de l’éducation Populaire et du Sport) permet à son titulaire d‘exercer une activité professionnelle d’expertise technique et de direction à finalité éducative dans les domaines d’activités physiques, sportives, socio-éducatives ou culturelles. Il atteste par ailleurs de la possession des compétences professionnelles indispensables à l’exercice du métier de directeur de projet, directeur de structure ou directeur sportif dans la mention obtenue.

Il est délivré au  titre d’une spécialité relative à l’animation socio-éducative ou culturelle ou à la performance sportive et d’une mention relative à un champ d’activité.

À noter : le DESJEPS est destiné à remplacer, à terme, le BEES (Brevet d’État d’Éducateur Sportif) 2ème degré et le DEDPAD (Diplôme d’État de Directeur de Projet d’Animation et de Développement).

Où exercer ses fonctions après avoir obtenu son DESJEPS ?

Le titulaire du DESJEPS peut intervenir sur l’ensemble des fonctions de direction (financières, techniques, gestion des personnes, communication) au sein des associations sportives ou de jeunesse, structures de l’économie sociale et solidaire (ESS), regroupements intercommunaux, clubs sportifs, organismes de vacances ou de tourisme, équipements de proximité, centres sociaux, maisons de quartier, maisons pour tous, maisons de jeunes, établissements d’activités physiques et sportives…

Dans le secteur sportif, le DESJEPS permet à son titulaire d’encadrer contre rémunération les activités physiques et sportives de sa spécialité.

Dans le secteur de l’animation,  le DESJEPS peut être complété par l’unité complémentaire spécifique (UCC Direction d’un Accueil Collectif de Mineurs) et ainsi permettre à son titulaire de diriger à titre permanent un accueil collectif de mineurs (ACM).

Le DESJEPS permet, en outre, de se présenter au concours d’éducateur territorial des activités physiques et sportives (APS) et, selon sa spécialité, au concours d’animateur territorial, ainsi qu’au concours d’animateur de la fonction publique hospitalière.

Des exemples de spécialités et métiers :

  • Directeur de projets, directeur de structure
  • Directeur sportif dans une association ou une entreprise
  • Entraîneur de haut niveau dans une discipline sportive

Quelles sont les conditions d’accès et comment s’inscrire au DESJEPS ?

La formation au DESJEPS est ouverte à toute personne âgée au minimum de 18 ans. Aucune condition préalable de diplôme n’est requise. En revanche, l’entrée en cursus de formation est conditionnée par la réussite à des tests de sélection organisés par chaque organisme de formation.

De plus, l’AFPS (Attestation de Formation aux Premiers Secours) ou le PSC1 ( Prévention de Secours Civiques de niveau 1) est nécessaire pour s’inscrire à la formation. Un certificat médical est exigé pour certaines mentions.

Pour pouvoir se présenter aux épreuves de sélection qui permettent d’intégrer un cursus de formation, les candidats doivent satisfaire à des exigences préalables techniques fixées par l’arrêté de chaque mention. Pour avoir des informations sur les équivalences, dispenses ou passerelles, cliquez ici.

La préparation à ce diplôme est assurée par des centres de formation publics ou privés habilités par les directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale.

Comment se déroule la formation du DESJEPS ?

Le DESJEPS est délivré par la voie de l’obtention des 4 unités capitalisables (2 UC transversales – 1 UC de spécialité et 1 UC de mention) constitutives du diplôme, ou par la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Le diplôme est préparé sur 16 mois soit par la formation initiale, soit par la voie de l’apprentissage ou par la formation continue. En formation initiale, la durée minimale en centre de formation est de 700 heures.

Transversal au sport et à la jeunesse, le DESJEPS est délivré au titre de de spécialités et de mentions :

  • La spécialité « perfectionnement sportif » avec ses 80 mentions (au 1er janv. 2013)
  • La spécialité « animation socio-éducative ou culturelle » avec son unique mention.

À partir d’un cadre commun (textes des diplômes, procédure d’habilitation identique pour tous), chaque organisme propose ses propres modalités pédagogiques, ses contenus et l’organisation de la formation dans le temps. Il met en place, pour chaque candidat admis à la formation, un positionnement qui consiste à le situer par rapport aux attendus du diplôme visé. Cette phase doit permettre de mettre en évidence les écarts entre les compétences ciblées par le diplôme et les acquis préalables du candidat (qualifications ou expériences antérieures) pour déboucher sur un parcours individuel de formation contractualisé entre l’organisme et le candidat.

À noter : Plusieurs qualifications complémentaires [unités capitalisables complémentaires (UCC) et certificats de spécialisation (CS)] peuvent être associées à un DESJEPS et ainsi élargir les prérogatives des diplômés. Ces qualifications complémentaires attestent de compétences professionnelles complémentaires à celles certifiées par un DESJEPS.

Quelles sont les spécialités et les mentions du DESJEPS ?

Dans le secteur de l’animation :

Spécialité « Animation socio-éducative ou culturelle », mention « direction de structure et de projet »

Dans le secteur sportif :

Spécialité « Perfectionnement sportif », mentions : « Athlétisme et disciplines associées », « Canoë-kayak et disciplines associées en eau calme », « Concours complet d’équitation », « Concours de saut d’obstacle », « Dressage », « Escalade », « Golf »,  « Handball », « Judo-jujitsu », «Plongée subaquatique », « Rugby à XV », « Taekwondo et  disciplines associées », « Tennis », « Triathlon », « Voile », « Volley-ball » (…).

À noter : Pour encadrer les activités physiques et sportives (APS) et en faire son métier, il faut être titulaire d’un diplôme ou d’une certification enregistré au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) qui garantit la compétence de son titulaire en matière de sécurité. Le DESJEPS est l’un des diplômes enregistré au RNCP.



Notre sélection d’incontournables :

Animation professionnelle : histoire, acteurs, enjeux

Cet ouvrage permet de comprendre l’histoire et les enjeux de l’animation professionnelle. Il s’adresse tout particulièrement aux futurs animateurs professionnels en formation. [En savoir plus]

Les métiers de l’animation

Destiné à tous les professionnels du secteur de l’animation, cet ouvrage entend constituer un instrument de travail au quotidien en présentant notamment les diplômes requis, les niveaux de qualification, les carrières possibles, les législations (…) [En savoir plus]