Le courrier envoyé

Courrier envoyé en ACM

Le courrier est très important : il est parfois le seul lien parents-enfants qui subsiste pendant le séjour. Les animateurs doivent donc veiller à l’entretenir.

  • Tenez à jour le registre du courrier reçu et envoyé (pour s’assurer du nombre et de la fréquence des envois)
  • Encouragez l’enfant à écrire à sa famille dès l’arrivée, puis de façon régulière. C’est indispensable, une fois par semaine au moins, même lorsque le séjour est court. Quant aux adolescents, assurez-vous qu’ils donnent régulièrement des nouvelles à leur famille, soit par courrier, soit par téléphone.
  • Aidez et guidez l’enfant dans l’écriture de son courrier en lui rappelant par exemple les activités qu’il a faites au cours des derniers jours et en lui suggérant des idées.
  • Proposez à l’enfant de relire et de corriger son courrier. S’il ne veut pas, n’insistez pas. Nul besoin de contrôler le contenu du courrier, il est personnel (problèmes affectifs, vie privée..)
  • Mettez à la disposition des enfants une boîte d’envoi afin qu’ils puissent y glisser leurs lettres une fois qu’elles sont prêtes à être postées.

Le courrier reçu

Courrier reçu en ACM

Pour les enfants, la distribution du courrier est toujours un événement important de la journée. Le courrier reçu a une importance affective : l’enfant doit pouvoir le garder près de lui.

L’absence de courrier est souvent synonyme de tristesse et de frustration. Si vous constatez qu’un enfant n’a toujours rien reçu plusieurs jours après le début du séjour, n’hésitez pas à faire intervenir le directeur pour qu’il contacte les parents.

  • Tenez à jour le registre du courrier reçu et envoyé (pour s’assurer du nombre de courriers reçus par l’enfant)
  • Distribuez discrètement le courrier, justement pour minimiser la frustration de ceux qui n’en reçoivent pas ou peu. Faites-le plutôt pendant le temps calme.
  • Proposez votre aide aux enfants qui ne savent pas encore lire.
  • Restez attentif et disponible.

Dans le cas où l’enfant ne reçoit pas de courrier, l’animateur peut, lors de son congé, envoyer une petite carte. En aucun cas, il ne signera à la place des parents de l’enfant.

Les colis

Colis en ACM

Bien qu’ils soient rarement nécessaires, les parents envoient régulièrement des colis à leurs enfants. Ils contiennent généralement des bonbons, des jouets, des BD voire des affaires personnelles de l’enfant. Ils ont une valeur affective et sont la propriété de l’enfant.

  • Distribuez le colis pendant un temps calme en évitant que tout le groupe soit présent.
  • Proposez à l’enfant de partager le contenu de son colis avec ses copains de chambres voire avec le groupe entier (à l’occasion de la boom par exemple). Cela évitera les frustrations des petits camarades.
  • L’animateur référent de la chambre récupère le colis de l’enfant et lui distribue progressivement les bonbons au cours du séjour.

À noter : de plus en plus d’organisateurs déconseillent aux parents l’envoi de colis remplis de friandises.

Le téléphone

Téléphone en ACM

Il peut être laissée la possibilité aux parents de téléphoner à leurs enfants, à condition que cela ne perturbe pas le fonctionnement du séjour, ni ne crée de « dépendance » vis-à-vis de la famille.

Vous pouvez leur indiquer – via la lettre aux parents ou sur le blog du séjour – un créneau horaire pendant lequel il est possible d’appeler (par exemple sur le temps des douches) et leur suggérer une fréquence d’appels raisonnable.

  • En début de séjour, établissez des règles de vie – avec les enfants – concernant l’utilisation du téléphone portable.

Vous pouvez par exemple récupérer les téléphones – ainsi que le matériel high-tech comme les MP3 et consoles de jeux – en début de séjour et les distribuer chaque jour sur le temps des douches ou pendant les temps calmes.

Un animateur est alors désigné pour superviser la distribution et le ramassage du matériel avant le repas. Bien sûr, il tiendra à jour un listing nominatif sur lequel il pointera le matériel lorsqu’il est distribué puis lorsqu’il est récupéré.